DECORS ET FIGURINES

DECORS ET FIGURINES

FOW (seconde partie)

Deuxième partie de Flames Of War aujourd'hui avec Quentin avant qu'il ne reparte dans sa lointaine contrée où il fait bon boire (Beaune! j'en ai les papilles qui me titillent...). Y'en a qui on quand même de la chance!

Il avait préparé la table de jeu et mes troupes avant mon arrivée. Tirage au dé du bord de table sur lequel je vais jouer et nous nous installons. Il joue US et moi allemand.

 

Je suis sur la gauche et Quentin sur la droite, nous avons placé nos troupes respectives et le premier tour peut commencer. Départ catastrophique pour lui puisque dès les premiers tirs, je lui supprime son observateur d'artillerie. Le voilà en partie aveugle ou tout du moins borgne!

 

Vu du bord gauche de la table des américains, les troupes sont cachées dans le bois, soutenue par 4 stuarts et deux canons.

 

Vue du flanc droit, je crois que le plus gros de la bataille se jouera ici puisque la concentration de troupes est à son maximum: l'artillerie, le peleton de 4 shermans, l'unité de mortiers, une unité d'infanterie et ses 4 Hellcat qui sont embusqués dans le bois. Ca risque de chauffer dans le coin...

 

Juste en face, j'ai placé mon artillerie, les brumbars, les deux tigres et une unité d'infanterie cachée dans le bois juste devant l'objectif.

 

Les stuarts US foncent à travers le bois, heureusement pour moi, le chef de peleton reste enbourbé et les trois autres doivent stopper afin de rester dans sa zone de commandement.

 

Mes trois unités blindées montent à l'assaut, sur la gauche les brumbars, au centre les tigres et à droite les stugIII. Chaud devant...

 

L'infanterie US sort du bois et monte à l'assaut des mes chars avec des bazookas. Mais rien à faire, le blindage resiste et mes blindés continuent à faire le forcing sur cette partie du front.

 

Duel de blindés au centre du champ de bataille, les stugs III souffrent face au chars US, heureusement que les tigres sont au soutien.

 

Première erreur de mon adversaire, il déplace ses stuarts de la forêt de son  flanc gauche afin de venir prendre en tenaille mes deux unités de blindés.

 

A droite, mon artillerie et les tirs de mon infanterie ont eu raison des fantassins US, et cerise sur le gâteau, mes brumbars tiennent la dragée haute aux chars américains ainsi qu'à leur artillerie. Pourvu que ça dure...

 

Les carcasses flambent, mon infanterie progresse sous le feu ennemi et mes chars continuent leur travail de destruction. La situation devient relativement tendue pour les américains.

 

Au centre, Quentin avait sous-estimé la portée de mon unité de Pak40, résultat: les stuarts ont passé un très sale quart d'heure, je vais en profiter pour redéployer les tigres sur mon flanc gauche afin de forcer la décision.

 

Un dernier assaut de mes fantassins durant lequel ils se font massacrer, pas trop grave pour l'issue de la bataille car ils ont entraîné avec eux les derniers biffins US de ce bord de table.

 

C'est la fin, les américains sont complètement anéantis sur leur flanc droit, mes deux tigres et le dernier brumbar ont fait place nette! L'objectif est sous contrôle et plus aucune troupe US ne peux venir me le contester, à moi la victoire.

 

 

Bilan de cette seconde partie, les règles commencent à être moins confuses, le placement des unités est toujours aussi primordial, des jets de dés calamiteux pour moi (du style quatre 1 sur six dés lancés en même temps ou bien trois 1 de suite avec le même dé... ).

 

A noter quand même, pour relativiser ma victoire écrasante (si si, il faut le dire!), que le Sieur Quentin avait volontairement gonflé mes effectifs afin de tester la composition de ses troupes en vue d'un prochain tournoi et également pour compenser le fait que je suis un novice (j'ai pas dit un "petit scarabé"!!!) dans ce jeu avec mes deux parties au compteur en comptant celle-ci!

 

 

L'équipage d'un brumbar qui n'a jamais réussit à ré-intégrer son char et ce malgré de nombreuses tentatives...

 

Le dernier Stuart qui c'est courageusement caché derrière une colline...

 

Mon équipe de pak 40, qui n'a pu tirer que quelques obus mais des coups au but qui ont compté dans le tournant de la partie.



15/11/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres